« Le monde va finir » ?

Intempestivité de Baudelaire
À l’occasion du bicentenaire

Conception et mise en page pour de la journée d’études organisée par le Centre d’Études et de Recherches Interdisciplinaires de l’UFR Lettres, Arts, Cinéma (CERILAC, URP 441), adaptation de la charte graphique Université de Paris.
Affiche A2 et programme A4 recto-verso, Paris, juin 2021.

L’intention d’accentuer le moirage de trois couleurs de la charte graphique UP apporte à ce portrait photographique de Baudelaire assez stéréotypique au xixe siècle une vibration croissante à mesure que l’on s’éloigne du regard du sujet. L’effet circulaire est disruptif et paraît encore plus évident en périphérie du visuel où l’on observe mieux le glissement des trois calques.